Face à un engouement de plus en plus important pour les sneakers et des exigences importantes de la part des amateurs de sneakers mais aussi des collectionneurs en attente constante de nouveautés et d'exclusivités, les marques doivent désormais innover dans ce marché ultra concurrentiel.
Je vais vous présenter dans ce dossier spécial innovation les nouvelles tendances et technologies imaginées par les géant du streetwear et sportwear pour rester au top.

Une fabrication responsable

Lé géant Adidas, connu et reconnu dans le monde entier pour ses vêtements et chaussures de sport a annoncé sa volonté d'arrêter complètement son usage de polyester vierge d'ici 2024.
La marque aux trois bandes expérimente depuis plusieurs années des procédés de fabrication à partir de plastiques recyclés.
En 2012, les uniformes pour les volontaires de JO de Londres avaient déjà été fabriqués à partir de bouteilles d'eau réutilisées.

Quelques années plus tard, en 2016, Adidas a lancé  l’Ultraboost Uncaged Parley, produite également à partir de bouteilles d'eau recyclées. En 2019, 11 millions de paires seraient prévues !

Parley x Adidas

Cette décision d'Adidas intervient alors que de plus en plus d'entreprises de toutes tailles adoptent une production responsable, à partir de matériaux recyclés dans le but d'accroître et améliorer leur crédibilité écologique.
Bien que le polyester coute 10 à 20% plus cher que les matériaux vierges, les experts de l'industrie pensent que l'écart de prix va se resserrer dans les années à venir, quand plus d'entreprises utiliseront les énergies renouvelables, augmentant ainsi leur capacité à produire des matériaux recyclés en grandes quantités.

La co-création, avec le consommateur

Cette pratique consiste à impliquer le consommateur au centre du processus de création d'un produit. Le consommateur à la possibilité de partager son point de vue,  ses idées, ce qui a un impact considérable sur la capacité d'innovation et la compétitivité de la marque.

Depuis quelques années, un concept du marketing participatif prend de plus en plus d’importance. La co-création est sur toutes les lèvres, et ce n’est pas pour rien. Ce dispositif innovant représente une relation gagnant-gagnant : les entreprises peuvent mieux connaître les exigences de leurs clients qui sont ainsi plus satisfaits.

En 2005, Nike lance son programme Nike iD, un service de customisation en ligne permettant à chacun de personnaliser sa paire de baskets et recevoir quelques semaines plus tard un modèle unique. Une démarche révolutionnaire qui permet à quiconque de créer le modèle de ses rêves, presque sur-mesure à partir de très nombreux matériaux.

En 2018, Nike a organisé un concours de design, ouvert à tous à New York, Paris, Londres, Tokyo, Seoul et Shanghai.
Après différentes séances de vote et des masterclass avec les designer de la marque, 6 grands gagnants ont été sélectionnés. Ils devraient sortir à l'occasion du prochain Air Max Day, en mars 2019.

Aux Etats-Unis, la startup Rooy propose à ses utilisateurs de participer à des design challenge pour créer leurs propres modèles.
La plateforme fonctionne uniquement via sa communauté qui vote pour les créations qu'elle aimerait voir se réaliser. Une fois la phase de vote terminée, le gagnant est amené à collaborer avec la marque pour concevoir son produit de A à Z et bénéficie ensuite de royalties sur les ventes effectuées.
Via cette démarche créative et collaborative, Rooy souhaite avant tout mettre en lumière des talents, qu'ils soient amateurs ou professionnels.
Je vous invite à consulter leur site. Dans l'onglet challenge, vous découvrirez les concours en cours ou terminés.

Rooy

L'impression 3D dans les sneakers

Dans un récent dossier, je vous ai présenté la technologie 4D imaginée par Adidas, utilisant un procédé d'impression 3D. Nike, New Balance ou encore Under Armour ont déjà investi le terrain de l'impression 3D, depuis 2015.
Si chacun se vente d'être à la pointe de la technologie en terme d'impression 3D, nous sommes encore à l'aube d'une nouvelle ère.

New Balance

En 2017, la marque de chaussures de sport chinoise Peak a également dévoilé ses premières chaussures de running imprimées en 3D, vendues 170 euros. À cette époque, il s'agit de la 3ème marque après Adidas et Under Armour a réaliser cet exploit.
Soutenue par Tony Parker ou encore Dwight Howard, Peak tente de se faire une place dans le monde du basket. La marque possède 4 centres de recherches en Chine et à Los Angeles.

PEAK